Courir avec son chien, c’est allier l’utile à l’agréable ! On fait du sport, on lutte contre les maladies cardio-vasculaires pour nous… mais aussi pour notre compagnon ! Vos liens s’en trouveront renforcés et vous profiterez d’une émulation positive pour votre entraînement.

L’équipe de Thisis.dog vous explique comment profiter de ces sorties en toute sécurité !

Avant l’entrainement : les questions à se poser

Quelle race de chien pour courir ?

Toutes les races de chiens ne sont malheureusement pas capables de soutenir une activité physique importante. Lorsque vous acquérez votre chien, choisissez sa race en fonction des activités que vous prévoyez de partager avec lui… Si le canicross fait partie de vos rêves les plus fous, ne choisissez pas un bouledogue français ou un basset !

Les chiens de traineau, les chiens de chasse, les retrievers seront de parfaits joggeurs. Au contraire, les chiens à museau plat, les chiens à problèmes articulaires et les chiens à dos long ne seront pas aptes à courir sur des longues distances du fait de leurs particularités physiques.

Mon chien a-t-il la capacité de courir ?

chien qui court dans l'herbe

Votre vétérinaire pourra vous le confirmer ! Il fera passer un examen de santé à votre chien, notamment au niveau respiratoire et cardio-vasculaire, pour vous confirmer qu’il a la forme et peut vous accompagner. Idéalement, si vous persévérez dans la course, refaites cette visite chez le vétérinaire une fois par an pour s’assurer que votre chien tient bien le coup lui aussi.

Un chiot de moins de 1 an sera trop jeune pour courir (cela pourrait poser des soucis lors de sa croissance), et un chien vieillissant, qui commence à faire de l’arthrose, ne sera pas non plus le candidat idéal pour un jogging. Votre chien doit prendre plaisir à ces sorties, s’il devient trop vieux, surtout ne le forcez pas ! Trouvez une activité à partager plus adaptée à sa condition physique.

Un chien obèse n’aura pas la force physique pour se mettre à la course : si votre chien a du poids à perdre, commencez par une méthode plus douce plutôt que de le lancer dans la course ! La marche rapide ou le jeu de balle sera plus adapté.

En cas de blessure aux pattes ou aux coussinets, pas de course jusqu’au rétablissement complet.

Quel matériel dois-je avoir pour courir avec mon chien ?

Une laisse pour courir avec votre chien

C’est la base ! En effet, dans la plupart des villes, sentiers, parcs, les chiens doivent être tenus en laisse. Il faut donc choisir une laisse adaptée à la course : pas de laisse à dérouleur !

Votre laisse doit :

  • Être solide, de préférence en cuir
  • Être assez courte : votre chien doit courir à vos côtés, et la laisse ne doit pas pouvoir faire de croche-pieds aux autres passants
  • Avoir une bonne attache au niveau du chien
  • Pouvoir être attachée à votre ceinture

L’idéal est une laisse comportant une partie qui absorbe les chocs lorsque votre chien tire. Il existe des laisses tout-en-un comportant une ceinture, des crochets, des poignées…

Le harnais ou le collier

Selon la méthode d’éducation que vous préférez.

N’utilisez pas de collier étrangleur pour la course, ni de chaîne : préférez quelque chose de léger et solide, pourquoi pas réfléchissant, et bien ajusté au cou du chien.

Une bouteille d’eau

L’hydratation régulière est primordiale lors de la course à pied, pour vous et pour votre chien. Emportez une bouteille d’eau spécialement concue pour les chiens.

Vous pourrez également rafraîchir votre chien en lui mouillant le crâne ou le dos.

Des sacs à crottes

Eh oui, malheureusement, un accident est vite arrivé, … et une amende aussi. Pensez à emmener un ou deux sacs dans vos poches… mais idéalement, assurez-vous que votre chien ait fait ses besoins avant la balade.

Le jour de l’entraînement : à ne pas oublier

L’alimentation avant la course

Votre chien doit être à jeun pour courir, pour éviter les risques de torsion d’estomac, qui est une urgence chirurgicale.

Donnez lui à manger au moins 1h avant la course, idéalement 2h, pour qu’il ait le temps de finir sa digestion avant de commencer son activité.

Choisissez bien votre parcours pour courir avec votre chien

Privilégiez les sentiers et les sols mous plutôt que le béton : cela sera préférable pour vos articulations et pour les coussinets de votre chien. Pensez que dans des endroits calmes, votre chien aura moins de distractions et moins de probabilités d’être effrayé et donc de tirer sur sa laisse.

Adaptez la durée de votre course aux capacités de votre chien :

  • Si votre chien débute dans la course, habituez-le à son harnais ou sa laisse de course avec une marche rapide, en alternant course et marche, le temps qu’il apprivoise ce nouvel accessoire
  • Ne faites jamais plus de 7km de course avec votre chien ! Lui ne s’arrêtera jamais, même s’il est fatigué, au risque de faire une crise cardiaque !

Faites attention au temps lorsque vous sortez courir avec votre chien

N’oubliez pas que les chiens ne transpirent pas et ont beaucoup plus de mal à se refroidir que les humains : évitez de sortir courir avec votre chien par des grosses chaleur ou sous un soleil de midi. Privilégiez les matinées ou les fins d’après midi, les parcours à l’ombre.

Sinon, vous risquez le coup de chaleur, qui est très rapidement mortel pour les chiens !

Si vous sortez la nuit, munissez-vous de bandes réfléchissantes pour être vu des automobilistes et des autres piétons. Et pourquoi ne pas opter pour une laisse réfléchissante ou un collier lumineux ?

Comment débuter la course avec mon chien ?

Habituez votre chien à son nouveau matériel

Lors des balades normales, habituez votre chien à la laisse ou le harnais que vous utiliserez lors de la course. Si vous comptez attacher la laisse à votre ceinture en courant, faites le. Vous vous rendrez compte qu’il est plus dur de diriger un chien ainsi !

Apprenez-lui des ordres simples

Assurez-vous donc que votre chien connaît l’ordre “au pied” avant d’entamer l’entraînement, et qu’il soit capable de rester à vos côtés plus de deux minutes en marchant. “Assis” peut être très utile, pour attendre pour traverser une rue par exemple. Ne vous lancez pas en plein trafic avec un chien incontrôlable à vos côtés !

Commencez par des alternances marche-course

Faites quelques mètres en courant, quelques mètres en marchant, arrêtez-vous… pour vous assurer que votre chien est attentif aux changements de rythme d’une part, et pour ne pas trop forcer physiquement d’autre part. Habituez-le à courir 30 secondes, puis 1 minute, … et augmentez progressivement la durée de la course jusqu’à supprimer la marche.

Mais attention, restez toujours vigilant : si votre chien halète trop, s’il a des difficultés à suivre, faites une pause et hydratez-le !

Commencez par des sorties courtes

Cela pourra être frustrant au départ pour vous, mais faites des sorties courtes au début. Personne ne court un marathon dès la première semaine d’entraînement, … votre chien non plus ! Faites-le progresser lentement mais sûrement, pour qu’il apprenne à apprécier les sorties.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici