Situé à Passau, en Allemagne, le musée du Dachshund (le Passau Dachshund Museum) est unique en son genre. Comme son nom l’indique, celui-ci est dédié aux teckels. Nous avons eu l’occasion d’y faire un tour lors de notre séjour en Autriche durant l’hiver 2019 avec notre petit teckel, Mocsing.

Un endroit insolite

Passau est une paisible petite ville bavaroise située en Allemagne, à la frontière avec l’Autriche. L’une de ses particularités : elle abrite le seul musée au monde entièrement consacré aux teckels. Lors de notre séjour en Autriche avec notre petit chien, à quelques heures de route de là, nous n’avons pas pu résister d’y faire une visite rapide.

À notre arrivée à Passau, nous étions surpris de découvrir une ville sympathique, riche en histoire, construite au croisement entre deux rivières. Ce site, idéal pour un village moyenâgeux, bien protégé des agressions extérieures, illustre bien la Bavière : bâti soigné, propreté exemplaire, commerces luxueux… le tout dans un cadre calme et imprégné d’histoire.

l'entrée du musée du Dachshund, à Passau

C’est au cœur de ce lieu que la pièce de résistance, le musée du Dachshund, se trouve. Situé en plein dans le centre historique, il ne passe pas inaperçu. Son entrée est parsemée de statues de teckels et équipée d’une rampe, l’accessoire essentiel pour accueillir ces chiens. Bien que le Dachshund soit une véritable institution dans cette partie du monde (autant dire que Mocsing a connu son heure de gloire !), ce lieu surprend.

Oliver et Seppi, des passionnés de teckels

la rampe d'accès pour teckels au musée

À notre arrivée, nous avons tout de suite été accueillis par les deux propriétaires des lieux, Oliver et Seppi (qui n’étaient malheureusement pas avec Mon et Seppi, leurs deux teckels), qui ont été charmés par Mocsing et ses allures locales. Après des caresses et bisous, notre petit teckel a été invité à emprunter la rampe d’accès pour accéder au musée, un rite incontournable !

Oliver nous a ensuite invités à ajouter une punaise sur leur carte du monde qui fait état de la provenance des visiteurs de leur musée. Nous étions les premiers provenant du Canada.

Nous avons ensuite acheté nos tickets, 5 euros chacun (entrée gratuite pour Mocsing, l’invité d’honneur !), avons reçus des cartes postales qui font office de tickets d’entrée et nous sommes apprêtés à commencer notre visite. Malheureusement pour nous, notre petit chien saucisse avait déjà commencé à explorer la boutique du musée, qui se trouve dans l’entrée et avait mis les crocs sur un jouet en forme de bretzel sur lequel elle avait porté son dévolu. Gênés, nous avons bien entendu dû l’acheter, bien qu’Oliver et Seppi aient, très gentillement, proposé de l’offrir à notre petite terreur. Cette dernière a bien choisi, ce jouet, que nous avons toujours, est très drôle et typique, et est, plus encore, de très bonne qualité, puisqu’il demeure intact à ce jour.

Une large collection d’objets dédiés aux teckels

large collection d'objets dédiés aux teckels

L’entrée passée, le musée consiste en deux pièces, une grande et une petite, avec des vitrines pleines d’objets à l’effigie du Dachshund. On y retrouve Waldi, la mascotte des Jeux olympiques de Munich de 1972, mais aussi des statues de diverses formes, matériaux et tailles, des jouets en bois, de la vaisselle, des oeuvres variées, des photos… Il s’agit probablement de la plus grosse collection au monde d’objets et oeuvres à l’image de ces petits animaux.

L’endroit est unique et est vraiment intéressant pour des propriétaires de teckels comme nous. On peut cependant regretter de manquer d’explications et de détails quant aux différentes pièces qui nous sont présentées. Il y a par ailleurs beaucoup à voir dans un espace très restraint.

L’experience Dachshund ultime

L'experience Dachshund ultime

En sortant du musée, n’oubliez pas la boutique ! En plus du bretzel de Mocsing, nous avons ramené un Dachshund en plastique imprimé en 3D qui trône fièrement dans notre séjour.

Au-delà de la collection, cette virée à Passau a été une expérience unique, centrée sur ces chiens fabuleux que sont les teckels, dont on se souvient encore avec joie. Nous ne pensons pas revivre cette experience Dachshund ultime ailleurs dans le monde. Si, comme nous, vous êtes fascinés par les teckels, nous vous recommandons une virée à Passau, une ville qui est d’autant plus très sympathique.

Augustin aime le JavaScript, les sucreries et son petit dachshund miniature. Il partage son temps entre le voyage, la programmation et son chien qui demande beaucoup d'attention, d'amour et...de poulet, boeuf, dinde, etc. etc. Augustin aime aussi sa femme car elle prend le temps d'écrire sa biographie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici