Le mal de dos et les hanches fragiles sont des maux universels, qui concernent également nos chiens ! Et pas seulement nos chiens vieillissants : certaines races, notamment les “chiens-saucisses”, ont le dos et les hanches fragiles et nécessitent des précautions pour éviter d’aggraver une douleur existante ou pour ne pas provoquer de douleurs. 

Mon chien a des problèmes de hanches, pourquoi ?

L’arthrose est le principal problème qu’un chien peut rencontrer au niveau de ses hanches. L’arthrose, c’est une douleur dans les articulations, due au fait que le cartilage de l’articulation est abîmé. 

L’un des symptômes de l’arthrose est une boiterie, notamment lorsque le chien se lève après une période de repos. Le chien aura tendance à moins utiliser le membre douloureux et vous pourrez remarquer que les griffes de cette patte sont moins usées. 

Malheureusement, l’arthrose est une maladie dégénérative et ne peut pas être guérie, mais les douleurs peuvent être soulagées et prévenues. 

L’arthrose peut être due à la vieillesse : tout comme chez les humains, à force d’être utilisées, les articulations s’usent et fonctionnent moins bien, c’est un processus normal. 

L’arthrose peut être due à une dysplasie de la hanche : la dysplasie est une anomalie de croissance héréditaire. La tête du fémur (l’os de la cuisse) est alors mal maintenue par des ligaments trop lâches dans la cavité de l’os du bassin prévue pour s’emboiter avec lui. La dysplasie est notée de A (absence) à E (dysplasie grave).

La dysplasie de la hanche apparaît plus fréquemment chez certaines races de chiens de moyenne et grande taille : goldens, bergers allemands, labradors, rottweilers notamment, mais aussi chez les races à “dos long” comme les teckels et les corgis. 

Le surpoids fait également beaucoup de dégâts au niveau des articulations du dos et des hanches : celles-ci doivent alors supporter bien plus de kilos et elles s’usent beaucoup plus vite que la moyenne. 

Que faire pour prévenir l’apparition de douleurs de hanches ?

Pour ne pas provoquer une douleur ou ne pas aggraver une douleur déjà existante, il existe plusieurs solutions. Ce ne sont pas des solutions miracles mais les appliquer aidera énormément votre chien à retarder l’apparition d’une douleur. 

Muscler le fessier

Owain a été diagnostiqué pour une dysplasie de stade B à l’âge de 3 mois. Son vétérinaire m’a conseillé de faire des séances de piscine une fois par semaine avec lui, pour muscler son fessier : en se développant, le muscle fessier participe à maintenir l’articulation en place, en suppléant les ligaments trop lâches. 

Pour Owain, cela a très bien fonctionné. Il a commencé à l’âge de un an, à ce moment on entendait clairement un claquement de hanches lorsqu’il marchait. En quelques mois, ce claquement a disparu, et Owain semblait mieux courir. Le désavantage est le coût des séances de piscine, que nous avons pratiqué chez le vétérinaire qui possédait un bassin d’aquathérapie. 

Eviter les activités “brusques”

Pas de jeux impliquant des sauts à répétition ! Sauter implique des pressions énormes sur les articulations, qui doivent amortir le choc de l’atterrissage et supporter tout le poids du chien. Pour des hanches déjà fragilisées, c’est l’enfer !

Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas faire d’agility : privilégiez seulement les parcours sans sauts : tunnels, slaloms, passage dans des cerceaux, sur des passerelles… les possibilités sont infinies !

Lorsque vous jouez à la balle avec votre chien, lancez la balle assez bas pour qu’il ne soit pas tenté de sauter pour la rattraper. 

Eviter les escaliers et les sauts sur le canapé

Rien de pire que des escaliers à répétition pour abîmer des hanches. Privilégiez les ascenseurs avec votre chien. Pour les plus petites races, portez votre chien. 

A la maison, évitez que votre compagnon monte et descende du canapé ou du lit sans arrêt, ou prévoyez lui une rampe, qui pourra également lui être utile pour descendre de la voiture.

rampe pour chien

Pour les bricoleurs, rien de plus simple : Owain a eu une rampe bricolée à partir d’un vieux volet de fenêtre !

Donner une bonne alimentation

L’alimentation de base est importante. De préférence, laissez tomber les croquettes de supermarché et préférez une alimentation de qualité, riche en protéines et pauvres en céréales. Donnez des suppléments alimentaires, comme l’huile de saumon qui participe à l’entretien des articulations et à la santé de la peau et du poil. 

Si votre chien est en surpoids, renseignez-vous auprès de votre vétérinaire pour trouver la marque de croquettes et le dosage idéal pour faire maigrir votre chien sans le priver des nutriments indispensables au maintien d’une bonne santé. 

Mon chien a mal aux hanches : que faire pour traiter la douleur ?

grand chien sur grand lit pour enfant

Une fois la douleur installée, toutes les précautions listées ci-dessus doivent être appliquées évidemment, mais ne suffiront pas à soulager votre chien. Surtout, ne forcez pas votre chien à courir ou à être plus actif lors des promenades, cela ne fera qu’aggraver les douleurs.

Une dysplasie peut être traitée chirurgicalement, votre vétérinaire pourra vous conseiller à ce sujet. 

De l’ostéopathie canine peut être recommandée, ainsi que de l’acupuncture ou de la physiothérapie : il existe de plus en plus de spécialistes canins dans ces domaines d’activité. 

Et bien sûr, des anti-inflammatoires participeront à la diminution de la douleur. 

Dans tous les cas, consultez votre vétérinaire : il trouvera la conduite à tenir la plus adaptée pour votre chien !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici